Le CDOS76 signataire du manifeste d'engagement Normand contre les violences sexistes et sexuelles dans le sport.

Comme notre président l'a fait au nom des élus et des salariées du comité olympique et sportif de la Seine-Maritime, clubs et associations, vous êtes invités à signer le manifeste, et à mettre en place des actions.


Télécharger
Manifeste sport sans violences.pdf
Document Adobe Acrobat 100.4 KB

Monsieur le Préfet,

Madame la Rectrice,

Chers collègues et amis des CDOS et CROS.

 

Merci aux plus hauts représentants de l’État, la signature de ce manifeste concernant la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, est, pour le mouvement sportif une confirmation de l’intérêt porté par l’État pour vaincre ce fléau.

 

Les discriminations, comme le fait de laisser sur le côté de la route des personnes en situation de précarité ou de handicap, doivent être bannies de notre société.

 

Le comité Départemental Olympique et Sportif de la Seine-Maritime est depuis une dizaine d’années engagé sur cette voie. Soulignons aussi l’engagement du Département Seinomarin qui est régulièrement à nos côtés. L’État représenté aujourd’hui par vous, Monsieur le Préfet et Madame la Rectrice, a toujours été pour nous, représentants du mouvement sportif en Seine-Maritime, un acteur essentiel. Il est possible d’œuvrer en confiance, toujours dans le sens de l’intérêt général.

 

Quelques rappels :

En 2010 les directives nationales d’orientation, reprises en 2016, et encore amplifiées depuis, montrent l’intérêt de travailler ensemble sur ce sujet du respect.

Nous avons à persévérer encore pour atteindre un objectif, ambitieux, mais nécessaire : bannir les propos et violences sexistes et sexuelles, mais aussi toutes les discriminations liées aux différentes cultures, et malheureusement les inégalités de traitement de tous ordres qui vont avec.

Depuis 2012, alors sollicité par l’État, le CDOS76 s’est fermement engagé dans cette démarche. Le point de départ réel aura été le rassemblement de novembre 2013 « AGIR CONTRE LES DISCRIMINATIONS DANS LE SPORT EN 76 » qui a réuni plus de 400 personnes.

Ensuite, c’est devenu plus globalement en 2015 « SPORT RESPECT » avec l’étude homophobie/violences sexuelles. Partie prenante depuis le début du comité de pilotage, le CDOS76 est un fidèle allié.

 

Le CDOS 76 a accompagné dans son domaine de compétence la dynamique enclenchée par l’État et le Département : formations pour les dirigeants bénévoles, promotion de la charte sur les valeurs du sport dans les écoles, participation active aux colloques…

Ainsi, depuis début 2020 un nouveau travail avec pour notion centrale le RESPECT a été initié par le CDOS 76, en lien avec les services de l’État et le Département, sur la création d’un outil abordant diverses questions citoyennes dans le sport. Le choix a été fait de s’orienter vers un livret, pour les 6-11 ans, traitant, sous une approche pédagogique et positive, au travers de la pratique sportive, les questions de citoyenneté au sens large : mixité, racisme, homophobie, laïcité.

Le 1er numéro, expérimental, se fait autour du football, sport populaire par excellence en partenariat avec le District 76. Déjà engagé sur cet axe, il a été spontanément volontaire pour une collaboration avec le CDOS 76.

 

Comme vous le savez, les cinq CDOS normands et le CROS sont des entités en déclinaison du CNOSF.

Nous sommes tous indépendants sans « tutelle » des uns par rapport aux autres. C’est exactement comme la collectivité Région de Normandie et les cinq départements.

 

Afin de continuer à progresser, nous avons signé un Plan Sport et Territoire (notre PST) commun le 20 juin 2019 avec Denis MASSEGLIA qui avait fait un déplacement spécifique en Normandie pour témoigner son attachement à nos travaux considérés comme exemplaires, au CNOSF.

 

Pour conclure, Monsieur le Préfet, Madame la rectrice, vous pouvez compter sur le CDOS76 pour agir efficacement comme par le passé.

 

Alain GOUPY, Président du CDOS76